Archives de catégorie : Phénomènes de l’espace

Nuits lumineuses: un mystère résolu ?

Que sont les nuits lumineuses?

Il arrive que certaines nuits, le ciel, où plutôt, l’atmosphère s’illumine de manière anormale. On les appelle les nuits lumineuses. À tel point que certains racontent qu’il est possible de lire un journal sans autres lumières 🙂 . Grâce à des données satellites, des chercheurs tentent aujourd’hui d’expliquer ce phénomène qui nous intrigue depuis des siècles… Aujourd’hui, ces clartés nocturnes ne peuvent plus guère être observées par le grand public. La faute à la généralisation de la pollution lumineuse.Image représentant des nuits lumineuses.

Mais alors, comment est-ce possible?

 Des chercheurs de l’université York ont analysé des données satellites pour tenter d’expliquer ce phénomène en question, qui peut gêner les astronomes lors de leurs observations. Celui-ci résulte de pics de ‘Lueurs d’air’ ou de ‘Lumières du ciel nocturne’
(Pour informations pour la suite: en anglais, cela se dit « airglow »),

qui correspondent à de faibles émissions de lumière visible par l’atmosphère terrestre. L’apparition de tels pics serait due aux ondes de Rossby, ces mouvements ondulatoires et planétaires d’air dans la haute atmosphère.

Voici une petite vidéo pour mieux comprendre ce que sont ces « lumières du ciel nocturne », ainsi que le problème de ces étranges phénomènes qui brouillent les télescopes de l’ESO  …

Supernova ou étoile dévorée?

Une supernova ou pas ?

La plus brillante supernova observée grâce aux télescopes du réseau « All-Sky Automated Survey for Supernovae » en 2015, se révélerait être en réalité une étoile dévorée par un trou noirVue d'artiste d'une supernova.

Voici ce que nous énonce l’étude de l’équipe Giorgos Leloudas. L’éclat de cet astre nous avait marqué par sa puissance. En effet, celle-ci était environ 570 millards de fois supérieure à celle de notre Soleil. Soit plus de 20 fois l’ensemble de La Voie Lactée!

Mais malheureusement, 2 données prouve le contraire… Est-ce vraiment une supernova?

Premièrement, l’étoile devrait être Supermassive. Ce qui n’est pas courant du tout dans cette zone.
Deuxièmement, la température de l’éclat augmente et vire dans l’ultraviolet. Ce qui correspond plus au déchirement par un trou noir.Image supernova avale une étoile

L’étoile se serait rapprochée de l’horizon de ce trou noir glouton, jusqu’à s’étirer sous la monstrueuse gravité de ce trou noir.
Après avoir atteint cette zone, elle y aurait déclenché un flash extrêmement  puissant qui aurait induit en erreur nos scientifiques…

Etrange signal radio de l’étoile HD 164595

En effet, un étrange signal radio venu de l’étoile HD 164595 aurait été capté le 15 mai 2015 par le radiotélescope RATAN-600…Photo correspondant a un etrange signal radio de HD 164595

Pour Seth Shostak, astronome à l’institut Seti, il est peu probable que le signal radio capté le 15 mai 2015 par le radiotélescope RATAN-600 soit le fait d’une civilisation extraterrestre voulant entrer en communication avec nous. En effet, sur les 39 tentatives d’« écoute » menées par l’équipe, le signal n’est arrivé qu’une seule fois, a-t-il relevé. En outre, il rappelle que les découvreurs n’avaient pas jugé nécessaire alors de les prévenir. Bien que celle ci soit la procédure en cas de détection d’un « candidat-Seti ». Autrement dit, ils n’y croyaient pas trop.

Quelques témoignages sur le phénomène HD 164595…

Il est plus probable que ce soit une interférence terrestre qui en soit à l’origine. Néanmoins, « nous continuerons de surveiller ce système d’étoile, a indiqué l’astronome. On n’a pas encore couvert toute la gamme de fréquences dans laquelle le signal pourrait être situé ».

Sur ceux les chercheurs insistent bien sur le fait que personne n’a encore conclu qu’il s’agit d’un signal émis par une civilisation extraterrestre. C’est une hypothèse parmi les autres envisagées. C’est même en dernier recours. En attendant, il est nécessaire de recueillir davantage d’informations sur cette étoile. Elle serait située à seulement 95 années-lumières (c’est donc relativement proche à l’échelle de la Galaxie)…                                                                 Futura…

Plongeon dans le Soleil !

En effet comme vous avez pu le voir sur l’image ci-dessous ce fut impressionnant et surtout magnifique à observer! La comète trace une superbe ligne sur le Soleil.

En image « plongeon sur le Soleil » !

Image de la comète plongeant dans le Soleil.Le 4 août, à 0 h 54 TU (2 h 54 en France métropolitaine), la comète n’était plus très loin du Soleil. Celui-ci est ici masqué par le disque central du coronographe de Soho. Le cercle blanc indique sa taille. À droite du Soleil, on distingue les étoiles les plus brillantes de l’amas ouvert Messier 44 (M44). Elle sont aussi nommé la Ruche ou l’amas de la Crèche. En ce début août, l’astre solaire brille devant la constellation du Cancer (Cancri). © Esa, Nasa, Soho

En vidéo

Voici maintenant l’action en vidéo…

Voici la première:

Et la seconde un peu plus longue:

 

Info! Mercure devant le soleil!

Voici une petite info qui, je l’espère vous sera utile.

Petite info pour les amateurs d’observation!

Les amateurs équipés d’instruments astronomiques et de lunettes spéciales vont pouvoir observer la plus petite planète du système solaire lundi 9 mars 2016! Le transit de Mercure aura lieu lundi 9 mai 2016, entre 13h12 et 20h42.  La petite planète va traverser le disque solaire d’est en ouest, pendant plus de 7 heures.

info: différentes positions de Mercure devant le soleil.
Différentes positions de Mercure devant le soleil.

Le phénomène est exceptionnel, parce que très rare! Elle passe tous les 116 jours entre la Terre et notre étoile. Mais, du fait de l’inclinaison de son orbite autour de l’astre par rapport à l’orbite de la Terre, elle nous paraît la plupart du temps se trouver au-dessus ou en dessous du Soleil. De ce fait, les transits de Mercure devant le Soleil sont peu fréquents : il y en a 13 ou 14 par siècle. Le dernier s’est produit il y a 10 ans. Les prochains seront en novembre 2019, en novembre 2032 et en mai 2049.  Le dernier passage rigoureusement identique à celui-ci remonte à 1799 ! « Sa durée et sa visibilité depuis toute la France métropolitaine — et mieux encore depuis les Antilles — en font un moment privilégié », explique Pascal Descamps, astronome à l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides de l’observatoire de Paris. Globalement, ce passage sera visible – avec des instruments adaptés – depuis l’Europe, l’Afrique, les Amériques et une partie de l’Asie. Ce phénomène, qui durera sept heures et demie, est  rare, car il exige un alignement presque parfait du Soleil, de Mercure et de la Terre.

Attention aux yeux!
  L’Europe de l’Ouest et du Nord, l’ouest de l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, le Canada, l’est de

courbe de visibilité du passage de mercure devant le soleil.
Visibilité du passage de mercure devant le soleil.

l’Amérique du Nord et une grande partie de l’Amérique latine seront aux premières loges pour observer ce long transit. À condition que la météo soit favorable. « C’est toujours excitant de voir des phénomènes astronomiques rares de ce type », souligne Martin Barstow, président de la Royal Astronomical Society, dans un communiqué. « Cela montre que l’astronomie est une science accessible à tout le monde. » Mais il rappelle qu’il est important de respecter les consignes de sécurité. Regarder le Soleil directement sans protection peut provoquer des lésions oculaires irrémédiables. Les lunettes spéciales pour les éclipses solaires ne seront d’aucune utilité, car la planète est trop petite. « Il faut un instrument astronomique pour grossir l’image du Soleil », explique Pascal Descamps. Les astronomes amateurs pourront utiliser lunettes et télescopes à condition de les protéger par des filtres solaires appropriés. Le transit de mai, qui offre les meilleures conditions d’observation ne sera pas visible en France avant 2049.

 

Voilà pour cette info, à bientôt!

Ondes gravitationnelles: il eut raison!

Introduction

Depuis peu de temps nous travaillons sur les ondes gravitationnelles, et il s’avère que nous en aillions maintenant

Image espace temps ondes gravitationnelles Einstein.
Image espace temps Einstein.

détectées! Elles viennent finalement d’être mise en évidence d’une façon spectaculaire grâce au détecteur Ligo. Ceci est d’ailleurs une très grande découverte qui non seulement confirme la théorie de la relativité générale d’Einstein, mais aussi l’existence des trous noirs!…

Que sont les ondes gravitationnelles?

En physique, ce sont des oscillations de la courbure de l’espace-temps. Albert Einstein en a prédit l’existence en 1918 en se basant sur sa théorie de la relativité générale. Je vous propose une petite vidéo pour mieux comprendre…

Vraie preuve de l’existence des trous noirs

En effet, d’après la théorie d’Einstein, il fallait des ondes gravitationnelles pour avoir des trous noirs.

Simulation informatique de la rencontre de deux trous noirs observée en septembre 2014 par l'équipe Ligo.
Simulation informatique de la rencontre de deux trous noirs observée en septembre 2014 par l’équipe Ligo.

De plus celles que l’on a détectées, aurait été émise par la fusion de deux trous noirs.

 

 

En plus:

Petite vidéo en plus que j’ai trouvé très bien:

Vénus avait RDV avec Saturne

Le RDV du 9 janvier 2016 au matin, était à ne pas manquer!

Le RDV de Vénus en conjonction très serrée avec Saturne était vraiment a ne pas manquer.

Photo du RDV de Saturne et Vénus.
Cette vue à échelle réelle montre la vision que vous pourrez avoir du rapprochement entre Saturne et Vénus à travers un télescope.

Source: http://www.cieletespace.fr/node/20320?utm_source=feedburner&utm_medium=twitter&utm_campaign=Feed%3A+cieletespace%2FLVCd+%28Les+actualit%C3%A9s+de+Ciel+%26+Espace%29

Et si un jour mars avait un anneau…

Mars pourrait peut être un jour avoir un anneau grâce à Phobos…

Représentation artistique de Mars avec un anneau planétaire.
Représentation artistique de la planète rouge avec un anneau planétaire semblable à celui de Saturne.

La plus grosse lune de la planète rouge, Phobos dont la dislocation est inévitable pourrait fournir assez de débris pour qu’un anneau se forme autour d’elle, tel que celui d’une planète connue pour cela, Saturne. Phobos, le plus gros des deux satellites naturels de Mars, est extrêmement proche de sa planète hôte. A peine 6000 km de distance contre près de 380.000 km entre la Lune et la Terre. Cette proximité le condamne à subir les effets de puissantes marées gravitationnelles qui finiront par disloquer sa fragile structure interne et le briser en plusieurs morceaux. Les plus petits pourraient former le même anneau que Saturne à Mars, révèle des simulations réalisées par des astronomes et géologues de l’université de Californie-Berkeley.

Autres articles intéressant:

Toute l’histoire de l’univers

Introduction

Dans cet article, je vous propose de revivre toutes l’histoire de l’univers et du monde jusqu’à aujourd’hui, sous forme de frises, de schéma, d’images et de textes, avec une définitions brève et complète de chacun des points citée sur les frises. C’est l’histoire à ne pas rater!

L’histoire de l’univers à l’échelle de l’astronomie, du Big Bang à l’apparition de la vie sur Terre

0: Le image reconstituée du big bang " création de l'histoire de L'univers"Premier élément:

LE BIG BANG
(pour la petite définition voir article)!

 

Les 3 premières minutes: 

Apparition de la matière: Les premiers atomes, molécules,…

Entre 1 et 3 milliards d’années s’écoulent:

Effondrement de matière à grande échelle: Depuis l’époque du découplage électromagnétique rendant l’univers transparent, entre 1 et 3 milliards d’années s’écoulent. La température est plus basse que jamais : 100°k. Dès lors la matière s’organise et, malgré les distances toujours plus grandes de l’univers, la force de gravitation est suffisante pour rapprocher les grains de matières entre eux et former des grumeaux de matière au milieu du « vide », des nuages de gaz (d’hydrogène et d’hélium) massifs comme des centaines de milliards de soleils … Ces nuages de gaz sont destinés à devenir des galaxies. Dans ces régions de l’espace légèrement plus denses, l’expansion ralentit, freinée par l’attraction gravitationnelle de la matière devenue plus forte. Stoppant localement l’expansion, la présence de ces hétérogénéités locales crée des instabilités gravitationnelles. Les embryons de galaxies s’effondrent sous l’effet de la gravité et se fractionnent en des centaines de milliards de petits nuages gazeux dont la masse varie entre 1/10ème et plusieurs centaines de masses solaires.

Juste après:

Naissance des premières étoiles: Eux même poussés par la gravité, les petits nuages prennent une forme sphérique et s’effondrent sur eux même à leur tour. L’effondrement gravitationnel de ces nuages de gaz entraîne l’augmentation de la densité et de la température. La température dépasse les dizaines de millions de degrés, les atomes d’hydrogène et d’hélium s’entrechoquent au cœur de la protoétoile, libérant électrons, noyaux d’hydrogène et d’hélium. On se croirait revenu à la troisième minute de l’univers, à ceci près qu’il n’y a pas de proton libre. Le processus nucléaire s’enclenche, les protons et neutrons se combinent 4 par 4 pour former des noyaux d’hélium-4, libérant une grande énergie qui se manifeste sous la forme d’un fort rayonnement. Les premières étoiles sles premières etoiles: imagesont nées!

Vers 5 milliards d’années après le Big Bang:

Complexification de la matière dans l’univers: Il faut attendre environ 5 milliards d’années pour qu’explosent les premières supernovas, enrichissant les gaz interstellaires. A une époque située entre 8 et 10 milliards d’années depuis la naissance de l’univers, les premières molécules complexes présageant la vie apparaissent. La température est alors presque aussi basse qu’aujourd’hui : 3 K. Le milieu interstellaire s’est enrichit grâce à l’ensemencement des étoiles de première génération, des atomes lourds font leur apparition et le milieu s’opacifie. Les atomes étant plus massifs, la condensation de ceux-ci est facilitée grâce à l’attraction par rapport aux premières étoiles.

Image de la voie lactée notre galaxie
Voici notre galaxie la Voie Lactée.

La contraction s’accélère et les galaxies de deuxième génération se forment, comme par exemple la Voie Lactée.

Il y a 5 milliards d’années:

Naissance de notre Soleil: Enfin, il y a cinq milliards d’années, c’est notre étoile, le Soleil, qui s’est formée à partir d’une nébuleuse faite de gaz et poussières possiblement analogue à M45 (l’amas des Pléiades), résidus d’une étoile morte de première génération. Les réactions de fusion thermonucléaire au sein des étoiles permettent la synthèse des éléments chimiques jusqu’au fer : c’est la nucléosynthèse stellaire.photo du soleilA la mort de l’étoile, la matière interstellaire peut capter des neutrons issus de l’explosion finale, et former ainsi tous les éléments de masse supérieur au fer par radioactivité bêta : c’est la nucléosynthèse interstellaire.

Il y a 4,6 milliards d’années:

Création du système solaire: Notre Terre existe dans un endroit que l’on nomme le système solaire. Cela signifie que notre planète fait partie de tout un ensemble qui orbite autour de notre unique étoile, le Soleil. Ainsi, Mercure, Vénus, la Terre,Mars, et toutes ces autres planètes bien connues tournent autour du Soleil. Le Soleil émet une très forte influence sur cet ensemble de planètes. Tout ceci, c’est le système solaire.

Il y a 4;5 milliards d’années:

Formation de la Terre:

Photo satellite de la terre

L’histoire de la Terre couvre approximativement 4,5 milliards d’années (4 567 000 000 années), depuis la formation de la Terre à partir de la nébuleuse solaire jusqu’à maintenant.

Il y a environ 3,85 milliards d’années:

Apparition de la vie sur Terre: les premières cellules, de l’eau, température favorables, …

L’histoire de l’univers à l’échelle du développement connu de la vie depuis formation des premières cellules jusqu’à l’apparition des premiers homme

A suivre…

 Sites recommandés pour plus d’info sur toute L’histoire de l’univers:

Le Big Bang

Définition et origine du Big Bang

Le Big Bang est l’explosion qui aurait créé l’univers, il y a environ 13 milliards d’années. C’est un modèle cosmologique utilisé par les scientifiques pour décrire l’origine et l’évolution de l’univers. C’est une théorie a été proposé en 1927 par le chanoine catholique belge, Georges Lemaître, qui décrivait dans les grandes lignes l’expansion de l’univers, avant que celle-ci soit mise en évidence par l’astronome américain Edwin Hubble en 1929. Le Big Bang en français voulant dire gros boum (origine du mot: américain ou anglais).reproduction du big bang

Qu’y avait- il avant le Big Bang?

Je sais que sur terre des millions de gens se pose cette questions et un des plus grand astrophysicien de notre siècle, Hubert Reeves, va nous l’expliquer sur la vidéo si-dessous.

Il s’est formé de la manière suivante:shema de la creation du big bang

D’où provient son énergie?

Pareillement à la petite vidéo si dessus mais cette fois sur une autre question.

l

Les supernovas

Les supernovas sont les explosions d’étoiles. Elles sont très rares.
Et je vous propose de les observer de plus près avec nous.

Definition d’une supernovavoici une supernova

Une supernova est l’ensemble des phénomènes conséquents de l’explosion d’une étoile en train de mourir. Les supernovas sont extrêmement rares

Formation des supernovas

Les supernovas se forment lors de l’explosion d’une étoile. Quand une étoile explose, elle crée un champs d’énergie gigantesque que l’on appelle une supernova.

Exemples

La plus proche que l’on ait observé depuis, est SN 1987A. Elle fait partie de la galaxie « Le Grand Nuage De Magellan ».

Photo de la supernova SN 1987A
Le point blanc en bas à gauche de l’image est la supernova SN 1987A. Nous ne la voyons que très peu car elle est très loin mais c’est la plus proche que l’on ait vu depuis longtemps.

 

 

 

 

 

 

 

Voici des exemples de plusieurs supernovas.