Archives de catégorie : Le système solaire

Cassini fait le grand saut !!!

La découverte de Cassini

Vue atmosphère saturne par Cassini
Voici donc une des toutes premières images de la planète Saturne prise pendant le premier passage de Cassini entre la planète et l’anneau D.

Depuis 2004, la sonde américaine Cassini se trouvant en orbite autour de Saturne, a repris contact le 27 avril 2017 avec la NASA après son passage sous les anneaux de Saturne, traversant une zone jusqu’à présent  inexplorée.


 » Nous avons réussi! Cassini est de nouveau en contact avec la Terre. Elle nous transmet des données après avoir plongé avec succès dans l’espace séparant Saturne de ses anneaux. « 
, a tweeté le Jet Propulsion Laboratory (JPL), puis à ajouter: « Le grand saut final est amorcé ! ».  La sonde effectuera maintenant 22 orbites dans cette zone de 2400 km de large.

La suite de sa mission

Après avoir effectué ses 22 orbites, la sonde se préparera au grand saut. Le 15 septembre 2017, elle plongera dans l’atmosphère de Saturne et analysera sa composition. La sonde délivrera ses données jusqu’à sa destruction. Puisqu’en effet, sous l’effet de la vitesse et des forces de frictions, Cassini se vaporisera à la manière d’un météore durant une rentrée atmosphérique.

Voici un petit lien vers l’article du CNES pour en savoir un peu plus sur la sonde: https://cassini-huygens.cnes.fr/

Observation amateur #2 Lune & Jupiter Mars 2017

Introduction

Et c’est donc partie pour mon observation amateur #2 de la Lune et de Jupiter. Comme je l’avais précisé dans mon observation précédente, j’attendais une meilleure qualité de la part de la caméra CCD. Je pensais donc pouvoir avoir mieux pour ma prochaine observation. Malheureusement, le résultat n’était pas à la hauteur de mes attentes bien que ce soit un peu mieux que la dernière fois. Peut-être que la caméra n’a pas assez de capacité pour avoir de très belles images. Nous voyions des choses plus net avec les yeux qu’avec elle.

Voici les images de l’observation amateur #2

La Lune:

Photo de la lune prise par L'Astronomie de A à Z.
Sans contraste.
Photo de la lune prise par L'Astronomie de A à Z
Avec contraste.

Même si la qualité n’est pas vraiment meilleure, en augmentant les contraste nous avons eu déjà quelque chose de mieux.
Nous avons d’ailleurs observé 2 jolis cratères sur la lune:

Photo de la lune prise par L'Astronomie de A à Z.
Il me semble que c’est Tycho.
Photo de la lune prise par L'Astronomie de A à Z.
Et voici un second cratère.

Voici en bonus une autre photo que je trouve sympathique même si elle ne montre rien de vraiment particulier… 🙂Photo de la lune prise par L'Astronomie de A à Z observation amateur

Jupiter:

Il était déjà tard dans la nuit et nous avons donc décidé d’observer Jupiter. Malheureusement, les capacités de la caméra n’étant pas à la hauteur, nous voyions d’ailleurs mieux avec les yeux. Nous ne distinguons pas les rayures de Jupiter, ne parlons pas de la tache rouge. Nous voyons très légèrement ces satellites et reconnaissons donc la planète. Voici quelques unes de mes photos: 

Voilà c’est donc fini pour cette observation amateur #2! 😉

Observation amateur #1 de la lune mars 2017

Introduction

Voici une petite présentation de mon observation amateur de la lune du vendredi 10 Mars 2017 au soir (23:30) jusqu’au samedi très tôt (02:00 du matin).

Photo du télescope et de son montage appareil photo pour l'observation amateur.
Voici une photo de mon télescope Newton​ avec son montage pour prendre des photos.

Observation amateur et photos: La Lune

Et oui, j’ai donc enfin décidé de me remettre à la observation!

J’ai donc tout simplement commencé par observer la lune à l’aide de mon père, de mon télescope de type Newton, un Célestron PowerSeeker 127EQ (diamètre 127 mm, focale 1 m) et de ma petite caméra CCD faite maison et tout son système.

Ici on peut voir le cratère Tycho.
J’aime bien celle-ci car on aperçoit bien les cratères de la Lune lorsqu’on regarde la tranche.
photo de la lune prise par l'astronomie de A à Z
Celle-ci est assez lumineuse.

Voici quelques photos que j’ai prises et sélectionnées pour vous:

Comme vous pouvez le voir la qualité n’est pas celle attendue, bien qu’elle soit acceptable tout de même. 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai donc ensuite, avec l’aide de mon père, fait un montage à partir de toutes ces photos.

C’est incomplet, mais je suis plutôt contente. 😉

Caméra CCD

Voici assez rapidement comment ma caméra CCD est faite, si certains sont intéressés, je peux solliciter mon papa (qui m’a déjà beaucoup aidée sur ce projet) pour écrire un article plus technique et avec plus de détails sur cette réalisation, merci de m’envoyer un message ici. Dans ce cas je demanderai à mon père de bien vouloir faire un article un peu plus précis.

Nous avons assemblé:
  • 1 Raspberry Pi  1B
  • 1 webcam pour Raspberry Pi à laquelle on a ôté la lentille et le filtre infrarouge
  • nous avons fabriqué un adaptateur pour portes oculaires avec du tube PVC peint en noir mat pour ne pas avoir de reflets
  • puis nous avons insérer une carte SD de 4 Go sur laquelle nous avons télechargé au préalable le système Rasbian 
  • 1 dongle usb wifi pour pouvoir se connecter
  • nous utilisons une power Bank car il faut bien alimenter la caméra CCDphoto powerbank
  • et nous travaillons avec les logiciels Host Apd et Dnsmask, connecté avec le téléphone, ceci permet de voir et de prendre des photos en temps réel de ce que vois la caméra CCD
  • pour cela, il faut installer l’application RaspiCam Remote sur Android

    Vue en éclaté de ma caméra CCD.
    Vue en éclaté de ma caméra CCD.

Pour finir…

Pour ce qui est des petits points noirs sur certaines photos, ce sont des traces que j’ai fait sur le capteur CCD… Après tout ce n’est que de l’observation amateur! 🙂

photo caméra CCD
Voici ma caméra CCD monté, le petit rond bleu au centre est le capteur CCD.

Ce qui sûr c’est qu’il y a donc une énorme marge de progression sur ce qui est de prendre de belles photos bien nettes et lumineuses.
Je pense que je vais refaire des article comme celui-ci car j’ai déjà prévu une autre observation pour ce soir. 😉

 

Homme pour Mars, la NASA recrute déjà!

Introduction

L’homme rêve depuis longtemps d’aller sur Mars. Mais à l’heure où certains parlent des premières colonies, la NASA lance une sorte de campagne de mobilisation de tous les talents. Nous sommes d’ailleurs nombreux à rêver de pouvoir aller sur Mars. Certains sont d’ailleurs même prêts à le faire au sacrifice de leur vie. Tant pis s’il n’y a pas de retour possible ou que le voyage soit dangereux.

Aujourd’hui, la NASA vs. SpaceX

En ce moment même, nous sommes déjà en train de recruter des personnes pour le premier envoi d’homme vers Mars. Logo de la NASA.

La NASA prévoit d’envoyer les premiers Hommes dans la décennie 2030. Le milliardaire Elon Musk, patron de SpaceX, envisage, lui un départ anticipé en 2024 (arrivée prévue sur Mars en 2025). Selon ses plans divulgués en détail le 28 septembre 2016, les premiers colons d’une base entièrement autonome pourraient débarquer sur Mars dans 40 ans, mais seulement si tout ce passe bien.Logo de SpaceX.

Un vol habité vers Mars soulève évidemment des enjeux techniques, mais aussi des enjeux sociaux et psychologiques auxquels on ne pense pas forcément au premier abord.
Futura-Sciences a interviewé Charles Frankel, planétologue, pour qu’il nous parle des relations entre astronautes durant un vol habité de ce type. Voir la vidéo ci-dessous.


La vie durant le voyage vers Mars par Futura-Sciences

Ressources

http://mars.nasa.gov/multimedia/resources/mars-posters-explorers-wanted/

http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronautique-hommes-mars-nasa-recrute-deja-64758/

Y aurait-il encore des volcans actifs sur Vénus?

Des volcans actifs?

Lorsque la sonde Magellan a fourni une cartographie relativement précise de la surface de Vénus. Il est apparu clairement que sa surface n’était pas criblée de cratères, comme le sont celles de Mercure, Mars et la Lune. En revanche, des traces d’une activité volcanique importante étaient visibles. Ceci n’est pas vraiment surprenant puisque Vénus est d’une taille comparable à celle de la Terre. Elle devrait donc posséder des réserves de chaleur encore importantes. Mais les volcans détectés sont-ils toujours actifs aujourd’hui ?

Cartographies des coulées de lave des volcans de Vénus.
Cinq coulées de lave (lava flow unit ou lFU) sont identifiées dans les images radar de Magellan autour du volcan Idunn Mons. Elles sont indiquées sur cette image par des contours colorés. © Nasa, ESA, DLR

D’étranges températures

En 2010, il faisait étrangement chaud à certains endroits. Les premières études approfondies laissaient penser qu’il pouvait s’agir de coulées de lave encore en train de refroidir. L’absence de détails montrant l’œuvre de l’érosion, on pouvait en conclure qu’elles s’étaient mises en place il y a moins de 2,5 millions d’années et peut-être même il y a moins de 250.000 ans.                                                Futura.

 

Evénement rare! La plus grande Super-Lune!

Le 14/11/2016

Sortez vos jumelles, vos télescopes ou même votre œil nu! Le lundi 14 Novembre 2016, soyez près à observer la plus grande Super-Lune du siècle! En effet, il n’y en aura pas d’autre Super-Lune avant le 25 Novembre 2034 et encore elle ne sera pas aussi grosse que celle-ci! Autant vous dire que ce lundi 14 novembre, mieux vaut jeter un œil par sa fenêtre! À l’occasion de cet événement, notre satellite naturel semblera en effet 14% plus gros que d’habitude, mais aussi 30% plus brillant. Bref, le 14 novembre, nous avons tous rendez-vous avec la Lune ! (Pourvu qu’il n’y ait pas de nuages !)Photo d'une Super-Lune.

Qu’est ce qu’une Super-Lune?

C’est une pleine ou nouvelle lune qui coïncide avec une distance minimale du satellite à la Terre.

Animation de la zone de passage de la Lune lors de cette Super-Lune.
Animation de la zone de passage de la Lune.

Ce nom populaire correspond à l’expression scientifique périgée-syzygie.

Toutes nos sondes spatiales: Soleil

Tableau des sondes spatiales Soleil:

Voici ici un tableau retranscrivant toutes les sondes spatiales pour le Soleil.photo sondes spatiales

Avant 1970

Avant 1970, les sondes spatiales lancées pour l’observation du Soleil étaient des sondes « Pioneer », de Pioneer 5 à Pioneer 9 et Pioneer E.

Sonde Agence Date Type Statut Notes
Pioneer 5 Drapeau des États-Unis NASA /DOD Mars– Orbiteur Succès Étude du champ magnétique, des particules des éruptions solaires, et de l’ionisation dans l’espace interplanétaire.
Pioneer 6 Drapeau des États-Unis NASA – toujours contactable en 2000 Orbiteur Succès  

 

Groupe de   sondes de « météo spatiale » en orbite solaire, étude du vent solaire, des rayons cosmiques, et des champs magnétiques.

Pioneer 7 Drapeau des États-Unis NASA – toujours contactables en 1995 Orbiteur Succès
Pioneer 8 Drapeau des États-Unis NASA – toujours contactables en 2001 Orbiteur Succès
Pioneer 9 Drapeau des États-Unis NASA Orbiteur Succès
Pioneer E Drapeau des États-Unis NASA Orbiteur Échec Prévue pour être la 5eme sonde du groupe Pioneer 6–9; la mise en orbite a échoué.

 

De 1970 à 2000

De 1970 à 2000, sept sondes ont été envoyé pour le Soleil. Les sondes Helios 1 et 2, ISEE-3, Ulysses (1er passage), WIND, SoHO et ACE.

Sonde Agence Date Type Statut Notes
Helios 1 Drapeau des États-Unis NASA/
Drapeau de l'Allemagne BWF
– 1982 Orbiteur Succès Étude du vent solaire, des champs magnétiques, des rayons cosmiques et de la poussière interplanétaire entre la Terre et le Soleil.
Helios 2 Drapeau des États-Unis NASA/
Drapeau de l'Allemagne BWF
– ~1985 Orbiteur Succès
ISEE-3 Drapeau des États-Unis NASA 1978 – 1982 Orbiteur Succès Étude du Soleil avec les sondes ISEE-1 et ISEE-2; sera renommé International Cometary Explorer (ICE) et envoyé vers la comète Giacobini-Zinner.
Ulysses
(1er passage)
Europe ESA/
Drapeau des États-Unis NASA
Orbiteur Succès Observations du pôle sud du Soleil.
Observations du pôle nord du Soleil.
WIND Drapeau des États-Unis NASA — toujours active (octobre 2007) Orbiteur Succès Mesure du vent solaire.
SoHO Europe ESA/
Drapeau des États-Unis NASA
– toujours active (mai 2016)  Orbiteur  Succès  Étude de l’intérieur du Soleil, de la couronne solaire et du vent solaire.
ACE Drapeau des États-Unis NASA Août 1997 – toujours active () Orbiteur Succès Étude du vent solaire.

 

A partir de 2000

De 2000 à Aujourd’hui, cinq sondes ont été lancés pour le soleil et il y a encore 3 projets dont certains en cours.

Sonde Agence Date Type Statut Notes
Ulysses
(2e passage)
Europe ESA/
Drapeau des États-Unis NASA
Orbiteur Succès Observations du pôle sud du Soleil.
Observations du pôle nord du Soleil.
Genesis Drapeau des États-Unis NASA 2001 – 2004 Orbiteur/
retour d’échantillons
Succès partiel Retour d’échantillons du vent solaire; la capsule de retour s’est écrasée sur Terre, quelques échantillons ont été sauvés.
STEREO A Drapeau des États-Unis NASA – toujours active () Orbiteur En cours Imagerie en stéréo des éruptions solaires. Mission prévue pour une durée de deux ans.
STEREO B Drapeau des États-Unis NASA – toujours active () Orbiteur En cours
Ulysses
(3e passage)
Europe ESA/
Drapeau des États-Unis NASA
Orbiteur Succès Observations du pôle Sud du Soleil.
En route Observations du pôle nord du Soleil.
Solar Sentinels (en)   Drapeau des États-Unis NASA \    Multi-orbiteur Projet  Six sondes d’observations du Soleil.
Solar Orbiter Europe ESA 2017 Orbiteur Projet Observations du Soleil, lancement prévu en 2017.
Solar Probe Plus Drapeau des États-Unis NASA 2018 Orbiteur Projet Observations de la couronne solaire.

Wikipédia.

Mercure

Information globales sur Mercure

Photo de la planète Mercure. Image tirée de Wikipédia.
Photo de la planète Mercure. Image tirée de Wikipédia.

Mercure est la planète la plus proche du Soleil et d’ailleurs celle ci est une planète tellurique. Son éloignement du Soleil est compris entre 0,3075 et 0,4667 UA. UA est l’unité astronomique de longueurs. La surface de Mercure[glossary] est environ à  -183°C là où les rayons solaires ne parviennent jamais et 427°C au point [glossary]subsolaire, cette planète a donc bien des températures différentes… Elle est la plus petite planète du système (sans compter Pluton) elle met d’ailleurs 58,646 jours à faire le tour du Soleil. Cette petite planète a une couleur grise et terne qui peut tourne un peu au rouge à cause du fait qu’elle soit près du Soleil. Dans certains elle me rappelle la couleur de Mars bien que celle ci soit toujours de couleur rouge…

Informations plus précises

Elle a été découverte par les romains il y a fort longtemps. La petite planète doit son nom au dieu qui s’apelle Mercure ou bien Hermès du commerce et des voyages, également messager des autres dieux dans la mythologie romaine.

Représentation du dieu Mercure. Image Tirée du site Mythologica.
Représentation du dieu Mercure. Image Tirée du site Mythologica.

La planète a été nommée ainsi par les Romains à cause de la vitesse à laquelle elle se déplaçait. Elle est près de trois fois plus petite que la Terre. Bien qu’elle soit presque aussi dense qu’elle, avec une gravité de surface pratiquement égale à celle de Mars. Celle ci étant pourtant près de deux fois plus massive.

Plongeon dans le Soleil !

En effet comme vous avez pu le voir sur l’image ci-dessous ce fut impressionnant et surtout magnifique à observer! La comète trace une superbe ligne sur le Soleil.

En image « plongeon sur le Soleil » !

Image de la comète plongeant dans le Soleil.Le 4 août, à 0 h 54 TU (2 h 54 en France métropolitaine), la comète n’était plus très loin du Soleil. Celui-ci est ici masqué par le disque central du coronographe de Soho. Le cercle blanc indique sa taille. À droite du Soleil, on distingue les étoiles les plus brillantes de l’amas ouvert Messier 44 (M44). Elle sont aussi nommé la Ruche ou l’amas de la Crèche. En ce début août, l’astre solaire brille devant la constellation du Cancer (Cancri). © Esa, Nasa, Soho

En vidéo

Voici maintenant l’action en vidéo…

Voici la première:

Et la seconde un peu plus longue:

 

Une nouvelle preuve pour Planète X

De plus en plus de preuve pour Planète X

En effet,  Planète X aurait fait basculer les orbites du Système solaire. La neuvième planète du Système solaire n’a toujours pas été observée. Mais en attendant la preuve de son existence, les astronomes viennent de découvrir un argument de plus pour la prendre au sérieux. Les perturbations gravitationnelles qu’elle exercerait rendent compte d’une énigme de la mécanique céleste. C’est l’inclinaison des orbites des autres planètes par rapport à l’équateur du Soleil. Vue d'une artiste de Planète X.

Chronologie des découvertes de planète éloigné

Fin août 1846, l’astronome français Urbain Le Verrier rendait public le résultat des calculs qu’il avait menés en utilisant la théorie des perturbations en mécanique céleste. Elle a été intensément développée par Lagrange et Laplace des dizaines d’années plus tôt. Elle servait pour étudier, notamment la stabilité des orbites du Système solaire. Il en résultait qu’une nouvelle planète existait au-delà d’Uranus. Et que c’est l’influence de sa gravité qui expliquait les anomalies des mouvements de la planète découverte au XVIIIe siècle par Herschel. Il s’agissait bien sûr de Neptune. Celle autour de laquelle un autre astronome français, André Brahic, découvrira des anneaux au XXe siècle.

L’histoire est-elle en train de se répéter singulièrement à 170 ans d’intervalle ? On se souvient de l’annonce retentissante, le mercredi 20 janvier 2016, de la possible existence d’une neuvième planète dans le Système solaire. Elle provenait de la publication d’un article dans The Astronomical Journal. Celui écrit par deux chercheurs du célèbre Caltech, Mike Brown et Konstantin Batygin. En analysant les caractéristiques des orbites d’objets transneptuniens, ils en avaient déduit la présence d’une géante gazeuse comparable en masse et en taille à Neptune. Elle serait à plus de 30 milliards de kilomètres du Soleil! Il pourrait s’agir d’une exoplanète capturée par le Soleil ou d’un corps. Et celui-ci se serait formé comme les autres, à l’aube de l’histoire du Système solaire et aurait ensuite migré.

Petite conclusion

On ne sait toujours pas si cette planète X existe bel et bien mais un nouveau rebondissement vient de se produire et il est fascinant. X étant ici une lettre, comme celle désignant une quantité inconnue en algèbre et non un chiffre. Il provient de deux équipes de chercheurs qui ont déposé sur ArXiv deux articles dont les conclusions sont très similaires. Elles rendent plus crédible encore l’existence d’une neuvième planète. Il s’agit d’un côté, et sans surprise, de Konstantin Batygin et Michael E. Brown avec leur collègue Elizabeth Bailey, et de l’autre, de Rodney Gomes, Rogerio Deienno et du célèbre Alessandro Morbidelli.

Précisions

J’ai tiré cet article de Futura-Science car je l’ai trouvé très bon et                    complet.

La terre a un nouveau satellite???

………. D’après les dernières informations, on dit que la terre a un nouveau satellite…, mais est-ce vrai???…

Réponse: satellite ou pas?

De temps en temps, un astéroïde géocroiseur vient rendre visite à la Terre. Il devient donc, temporairement, une mini-lune, un « quasi-satellite[/astéroïde satellite terre photoglossary] » d’après les astronomes.

Comment expliquer:?

Il arrive que des corps minuscules viennent danser un moment autour de notre planète avant de s’en détacher de nouveau. Des astéroïdes qui croisent notre route (des géocroiseurs) et jouent les compagnons terrestres. Certes, pas de quoi rivaliser avec notre Lune (3.474 km de diamètre), actuellement distante en moyenne de 384.399 km et liée gravitationnellement à la Terre depuis environ 4,5 milliards d’années. Ce ne sont donc que des mini-lunes, en somme, qui viennent passer un peu de temps avec la Terre…

Orbite:

Info! Mercure devant le soleil!

Voici une petite info qui, je l’espère vous sera utile.

Petite info pour les amateurs d’observation!

Les amateurs équipés d’instruments astronomiques et de lunettes spéciales vont pouvoir observer la plus petite planète du système solaire lundi 9 mars 2016! Le transit de Mercure aura lieu lundi 9 mai 2016, entre 13h12 et 20h42.  La petite planète va traverser le disque solaire d’est en ouest, pendant plus de 7 heures.

info: différentes positions de Mercure devant le soleil.
Différentes positions de Mercure devant le soleil.

Le phénomène est exceptionnel, parce que très rare! Elle passe tous les 116 jours entre la Terre et notre étoile. Mais, du fait de l’inclinaison de son orbite autour de l’astre par rapport à l’orbite de la Terre, elle nous paraît la plupart du temps se trouver au-dessus ou en dessous du Soleil. De ce fait, les transits de Mercure devant le Soleil sont peu fréquents : il y en a 13 ou 14 par siècle. Le dernier s’est produit il y a 10 ans. Les prochains seront en novembre 2019, en novembre 2032 et en mai 2049.  Le dernier passage rigoureusement identique à celui-ci remonte à 1799 ! « Sa durée et sa visibilité depuis toute la France métropolitaine — et mieux encore depuis les Antilles — en font un moment privilégié », explique Pascal Descamps, astronome à l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides de l’observatoire de Paris. Globalement, ce passage sera visible – avec des instruments adaptés – depuis l’Europe, l’Afrique, les Amériques et une partie de l’Asie. Ce phénomène, qui durera sept heures et demie, est  rare, car il exige un alignement presque parfait du Soleil, de Mercure et de la Terre.

Attention aux yeux!
  L’Europe de l’Ouest et du Nord, l’ouest de l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, le Canada, l’est de

courbe de visibilité du passage de mercure devant le soleil.
Visibilité du passage de mercure devant le soleil.

l’Amérique du Nord et une grande partie de l’Amérique latine seront aux premières loges pour observer ce long transit. À condition que la météo soit favorable. « C’est toujours excitant de voir des phénomènes astronomiques rares de ce type », souligne Martin Barstow, président de la Royal Astronomical Society, dans un communiqué. « Cela montre que l’astronomie est une science accessible à tout le monde. » Mais il rappelle qu’il est important de respecter les consignes de sécurité. Regarder le Soleil directement sans protection peut provoquer des lésions oculaires irrémédiables. Les lunettes spéciales pour les éclipses solaires ne seront d’aucune utilité, car la planète est trop petite. « Il faut un instrument astronomique pour grossir l’image du Soleil », explique Pascal Descamps. Les astronomes amateurs pourront utiliser lunettes et télescopes à condition de les protéger par des filtres solaires appropriés. Le transit de mai, qui offre les meilleures conditions d’observation ne sera pas visible en France avant 2049.

 

Voilà pour cette info, à bientôt!

Deux comètes ont foncé vers nous!

Introduction

Effectivement, du 21 au 22 Mars 2016, nous pouvions apercevoir deux comètes dans le ciel! Du jamais vu depuis 246 ans. Je vous propose quelques informations sur elles.

Qui sont ces deux comètes?

La comète P/2016 BA14 PanSTARRS frôle la Terre à moins de 10 fois la distance Terre-Lune, soit 3,4 millions de kilomètres. Et la veille, 252P/Linear passe à 5 millions de km. Cela peut paraître énorme mais ce n’est pas si grand que ça! On n’avait pas vu un passage aussi rapproché depuis 246 ans !

Photo de l'orbite de la comète Linear (de l'article sur les deux comètes).
Voici l’orbite de la comète Linear par rapport à celle de la Terre.

Elles ont été découvertes en Janvier 2016, et P/2016 BA14 serait vraisemblablement liée à 252P/Linear qui la précède de quelques heures. P/2016 BA14 a d’abord été prise pour un astéroïde. Mais assez rapidement, l’astronome Russe Denis Denisenko a remarqué que l’orbite de ce corps céleste était très semblable à celle de la comète 252P/Linear, découverte en 2000. Des observations supplémentaires ont confirmé le fait que P/2016 BA14 était bien une comète.

Pour plus d’info:
Ciel et Espace: http://www.cieletespace.fr/node/21417
Futura science: http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronomie-jamais-vu-246-ans-deux-cometes-visibles-vont-nous-froler-ce-soir-62083/#xtor=RSS-8