Archives de catégorie : Planète X

Une nouvelle preuve pour Planète X

De plus en plus de preuve pour Planète X

En effet,  Planète X aurait fait basculer les orbites du Système solaire. La neuvième planète du Système solaire n’a toujours pas été observée. Mais en attendant la preuve de son existence, les astronomes viennent de découvrir un argument de plus pour la prendre au sérieux. Les perturbations gravitationnelles qu’elle exercerait rendent compte d’une énigme de la mécanique céleste. C’est l’inclinaison des orbites des autres planètes par rapport à l’équateur du Soleil. Vue d'une artiste de Planète X.

Chronologie des découvertes de planète éloigné

Fin août 1846, l’astronome français Urbain Le Verrier rendait public le résultat des calculs qu’il avait menés en utilisant la théorie des perturbations en mécanique céleste. Elle a été intensément développée par Lagrange et Laplace des dizaines d’années plus tôt. Elle servait pour étudier, notamment la stabilité des orbites du Système solaire. Il en résultait qu’une nouvelle planète existait au-delà d’Uranus. Et que c’est l’influence de sa gravité qui expliquait les anomalies des mouvements de la planète découverte au XVIIIe siècle par Herschel. Il s’agissait bien sûr de Neptune. Celle autour de laquelle un autre astronome français, André Brahic, découvrira des anneaux au XXe siècle.

L’histoire est-elle en train de se répéter singulièrement à 170 ans d’intervalle ? On se souvient de l’annonce retentissante, le mercredi 20 janvier 2016, de la possible existence d’une neuvième planète dans le Système solaire. Elle provenait de la publication d’un article dans The Astronomical Journal. Celui écrit par deux chercheurs du célèbre Caltech, Mike Brown et Konstantin Batygin. En analysant les caractéristiques des orbites d’objets transneptuniens, ils en avaient déduit la présence d’une géante gazeuse comparable en masse et en taille à Neptune. Elle serait à plus de 30 milliards de kilomètres du Soleil! Il pourrait s’agir d’une exoplanète capturée par le Soleil ou d’un corps. Et celui-ci se serait formé comme les autres, à l’aube de l’histoire du Système solaire et aurait ensuite migré.

Petite conclusion

On ne sait toujours pas si cette planète X existe bel et bien mais un nouveau rebondissement vient de se produire et il est fascinant. X étant ici une lettre, comme celle désignant une quantité inconnue en algèbre et non un chiffre. Il provient de deux équipes de chercheurs qui ont déposé sur ArXiv deux articles dont les conclusions sont très similaires. Elles rendent plus crédible encore l’existence d’une neuvième planète. Il s’agit d’un côté, et sans surprise, de Konstantin Batygin et Michael E. Brown avec leur collègue Elizabeth Bailey, et de l’autre, de Rodney Gomes, Rogerio Deienno et du célèbre Alessandro Morbidelli.

Précisions

J’ai tiré cet article de Futura-Science car je l’ai trouvé très bon et                    complet.

Planète X: notre neuvième planète p.2

Introduction

Suite à mon petit article: Planète X notre neuvième planète, j’ai décidé de refaire un deuxième article avec plus d’informations grâce au dernière découvertes et recherches (Je vous invite à lire mon premier article sur planète X pour mieux comprendre.)…

Qui est Planète X?

Elle serait donc la neuvième planète de notre système solaire, une nouvelle géante gazeuse. Je vous propose une petite vidéo, bien qu’elle soit en anglais elle très intéressante:

Et pluton alors?

Tel est la questions que je me suis posée en voyant les premières annonces. J’ai donc fait des recherches et je vous propose de les partager avec vous.

Photo Planète X vs Jupiter et nous!
Voici une petite idée de la planète Neuf par rapport à nous!

À la suite de la découverte de la planète Neptune en 1846, de nombreuses spéculations sur l’existence d’une autre planète pouvant exister au-delà de son orbite commencèrent à émerger. La recherche a commencé dans le milieu du XIXe siècle et a culminé au début du XXe avec Percival Lowell. Lowell proposa l’hypothèse de la Planète X pour expliquer des contradictions apparentes dans les orbites des planètes géantes gazeuses, en particulier Uranus et Neptune, puis émit l’hypothèse que la gravité d’une neuvième planète invisible qui prendrait 25000 ans a faire le tour de son orbite et qui perturberait Uranus et causerait ces irrégularités. La découverte de Pluton par Clyde Tombaugh en 1930 semble valider l’hypothèse de Lowell, et Pluton est officiellement considérée comme la neuvième planète jusqu’en 2006. En 1978, Pluton a été jugée trop petite pour que sa gravité puisse affecter les géants de gaz, ce qui entraîne une brève recherche d’une dixième planète. La recherche a été largement abandonnée dans les années 1990, quand une étude des mesures effectuées par le vaisseau spatial Voyager 2 a constaté que les irrégularités constatées dans l’orbite d’Uranus étaient dues à une légère surestimation de la masse de Neptune. Après 1992, la découverte de nombreux petits objets glaciaux avec des orbites semblables ou même plus larges que Pluton a conduit à un débat quant à savoir si Pluton devait rester une planète, ou si elle et ses voisins devaient, comme les astéroïdes, avoir leur propre classe. Bien que certains des plus grands membres de ce groupe aient été initialement décrits comme des planètes, en 2006, l’Union astronomique internationale a reclassé Pluton et ses grands voisins comme planètes naines, ne laissant que huit planètes dans le système solaire. Aujourd’hui, la communauté astronomique accepte largement que la planète X, telle qu’elle fut envisagée initialement, n’existe pas, mais le concept de Planète X a été relancé par un certain nombre d’astronomes pour expliquer d’autres anomalies observées à l’extérieur du Système solaire. Dans la culture populaire, et même pour certains astronomes, la Planète X est devenue un symbole de la planète inconnue dans le Système solaire externe, indépendamment de sa relation avec l’hypothèse de Lowell.

La Planète Neuf a enfin était détectée, elle serait située au-delà de Neptune, et même bien au delà de la ceinture de Kuiper, et donc la neuvième planète du Système solaire tant dans l’ordre de sa découverte qu’en termes de distance au Soleil. À ce titre, elle pourrait être la « planète X » historiquement recherchée au-delà de Neptune puis Pluton. Des éléments d’une possible existence ont été apportés par le « California Institute of Technology » en

Planète X: notre neuvième planète

Notre Système solaire enferme t-il une neuvième planète, Planète X ?

Il paraîtrait que oui. Cette géante gazeuse, Planète X, serait comparable en taille et en masse à Neptune et aurait migré, très tôt, à plus de 30 milliards de kilomètres du Soleil.

Image planète X VS La Terre.

Sa présence avait déjà été sollicité pour expliquer certaines caractéristiques du Système solaire. Aujourd’hui, deux astronomes du célèbre California Institute of Technology (Caltech) enfonce un peu plus le clou : les caractéristiques de certains corps de la ceinture de Kuiper ne semblent pas dues au hasard…

Suite et source: http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronomie-planete-x-ressemble-neuvieme-planete-systeme-solaire-61311/